Partagez !

Motion pour la préservation et la mise en valeur du site de la Chartreuse : la saga continue !

Nous vous avons récemment parlé de la motion déposée au Conseil communal du 30 avril par le conseiller ECOLO Quentin le Bussy, et dont Un Air de Chartreuse était la cheville ouvrière.

Que s’est-il passé ensuite ?

L’échevin de l’Urbanisme Jean-Pierre Hupkens a directement demandé le report du vote et convoqué une commission spéciale pour débattre du sujet. Il a également chargé son administration de rédiger une contre-proposition.

Cette contre-proposition avait le bon goût de reconnaitre la valeur du site, mais présentait son urbanisation comme le moteur de sa reconversion. Bref, choc frontal en perspective !

Le conseiller le Bussy a néanmoins accepté que cette version soit présentée en commission spéciale comme document de travail, au même titre que le document original (motion “Un Air de Chartreuse”). Cette première commission s’est clôturée sur une invitation aux nombreux conseillers présents à rédiger, s’ils le souhaitaient, des amendements aux textes sur la table.

Entretemps, nous apprenions que notre action avait convaincu la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles de l’intérêt de sauvegarder le site, et qu’elle était en train de monter un dossier en vue de classer toute la partie bastionnée en tant que monument. Cette information éminemment importante pouvant faire basculer l’avenir de la Chartreuse, le conseiller le Bussy, en concertation avec Un Air de Chartreuse, a demandé à ses collègues de laisser évoluer le dossier, au moins jusqu’au prochain Conseil communal qui aura lieu fin août.

Ce report était pour nous la meilleure option pour plusieurs raisons.

Premièrement, la contre-proposition retombait dans le schéma classique de la mise en oeuvre du RUE de 2008 que nous jugeons obsolète (avis partagé par plusieurs conseillers qui ont visité le site avec nous) et minimisait les effets du classement de la Chartreuse en tant que site.
Deuxièmement, le bon sens veut que nous intégrions dans la réflexion une donnée aussi importante que la décision qui sera prise sur le dossier monté par la Commission Royale concernant le classement en tant que monument.
Troisièmement, il apparait clairement que peu de conseillers connaissent le site. Ce report nous donne de nouvelles occasions de le faire visiter et de convaincre de l’intérêt de le préserver.

Nous ne manquerons pas de vous informer au prochain épisode !