Version électronique de la lettre

Voici la version électronique de la lettre que nous nous proposons d’envoyer au Collège communal de la Ville de Liège
Service des Permis d’Urbanisme
La Batte 10 – 4000 Liège
enquete.urbanisme@liege.be

Il vous suffit de compléter le formulaire ci dessous et de cliquer sur le bouton envoyer.

Vous recevrez une copie de la lettre générée dans votre boite mail et nous nous chargerons de la transmettre de votre part au service de la ville compétent.

Merci pour votre soutien.

  • Collège communal de la Ville de Liège
    Service des Permis d'Urbanisme
    La Batte 10 - 4000 Liège
    enquete.urbanisme@liege.be


    Objet : réclamations et observations à l’avis d’urbanisme relatif au projet MATEXI de construction d’un ensemble de 48 logements au Thier de la Chartreuse à Liège (PU/88113-D)

    Monsieur le Bourgmestre,
    Mesdames et Messieurs les Échevins,

    Je suis convaincu(e) que ce projet est INAPPROPRIÉ pour le quartier et les Liégeois(es) pour les raisons suivantes :

    La situation

    Souvent délaissée au profit de la rive gauche, la rive droite de la Meuse a des atouts que ses habitants souhaitent mettre en valeur. « La Chartreuse est dotée d’un patrimoine historique unique. Elle est un poumon vert, une sorte de coteaux de la rive droite à deux pas de la ville. À découvrir et à préserver de toute urgence ! » (Liège à pied, C. Bailly, J. Chapaux, J. Huls, Les Éditions de la province de Liège, p.183).

    L’environnement

    Le projet détruira une partie importante (25.000 m2) du site de la Chartreuse, classé Site de Grand Intérêt Biologique pour son intérêt environnemental. L’ensemble du site doit être protégé !

    La faune et la flore

    Le site abrite de nombreux animaux, dont des espèces protégées. Le projet détruira leur habitat. De plus, le projet rompt le maillage vert entre la parcelle de la rue des Fusillés (classée en espace vert au plan de secteur) et le reste du site.

    La mobilité

    Le quartier est incapable d’absorber l’augmentation de volume de trafic lié au projet.
    La N3 (route de Herve) est déjà totalement saturée aux heures de pointe, ainsi qu’aux heures d’entrée et de sortie des écoles qui entourent le site.
    En outre, les rues du quartier ne sont ni adaptées ni adaptables à une circulation plus dense.

    L’urgence climatique

    Le projet réduit considérablement la surface boisée. Il impactera donc la qualité de l’air (un hectare déboisé, c’est entre 10 et 50 tonnes de CO2 de plus dans l’air chaque année), et privera les usagers d’un havre de fraicheur, en particulier lors des pics de chaleur.

    Le patrimoine

    Le projet ne prévoit aucune mesure concrète de mise en valeur des zones classées, et ne prend pas en considération la dimension historique du site.

    L’urbanisme

    Pour augmenter son profit, le promoteur propose la construction d’habitats aux dimensions démesurées par rapport aux maisons existantes, sollicitant d’importantes dérogations. En outre, l’architecture proposée est incompatible avec le style du quartier, et implique la création d’une nouvelle voirie à l’intérieur du site classé.

    L’avenir du site

    Aucun plan de reconversion globale de la ZACC « Fort de la Chartreuse » n’a été élaboré par la Ville. Il est prématuré de décider que construire du logement à cet endroit est la meilleure option, d’autant plus qu’une demande de classement du site est soumise à la ministre régionale du Patrimoine.

    Je ne suis pas opposé(e) à la création de logements supplémentaires sur le territoire communal liégeois, mais je suis convaincu(e) que :

    • il serait plus pertinent de répondre à la question de l’accès au logement en réaffectant les nombreux immeubles ou étages actuellement inoccupés au centre-ville;
    • les projets qui détruisent les espaces verts ne doivent plus être autorisés dans l’actuel contexte d’urgence climatique;
    • la qualité de vie des habitants actuels ne doit pas être sacrifiée;
    • les problèmes de mobilité du quartier doivent être étudiés, et un plan de mobilité doit être élaboré;
    • une concertation avec la ministre régionale du Patrimoine doit être organisée afin d’analyser la demande de classement du site introduite par la CRMSF.

    Je vous demande donc de ne pas accorder de permis à ce projet immobilier et d’entamer une réflexion globale sur la reconversion du site, qui tiendra compte de ses caractéristiques patrimoniales, historiques et environnementales, en concertation avec les riverains et tous les acteurs concernés.

  • Recevez, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Échevins, mes meilleures salutations.

    J’ajoute à cette lettre mes remarques personnelles :

  •  




  • Date d'envoi: 25/09/2020